Transferts aéroport
Offres d'hôtels
  1. Fecha de llegada
  2. Fecha de salida
Alquiler de coches
Vols pas chers

Histoire de Prague

Prague est la capitale de la République tchèque et la ville la plus importante de la région de Bohème. Elle jouit d’une situation privilégiée au centre de l’Europe et dispose de très bonnes liaisons avec les pays voisins, ce qui fait de la ville, l’une des destinations les plus visitées du continent. Prague s’est vue attribuée différents noms au cours de l’histoire : La Ville Dorée, La Ville aux Cent Clochers et Le Cœur de l’Europe.

Prague résulte de l’union de cinq villes anciennes et est bordée par les eaux de la rivière Vltava. La ville a historiquement été le centre politique, culturel et économique de la République tchèque.

Les débuts de Prague

Histoire de Prague
Survol de Prague

Pont de Prague
L'un des ponts les plus célèbres au monde

L’histoire de Prague débute avec les Boïens, un peuple celte dont le nom dérive de Bohème. Ces habitants ont été les premiers à peupler la zone qui correspond à Prague.

Au fil du temps, les peuples germaniques, les Slaves et les Avares se sont installés, mais ce n’est qu’à partir de l’installation des marchands et des artisans autour du château des Přemyslides – dynastie qui a unifié les tribus tchèques sur le territoire de Bohème au Xe siècle – que l’on peut commencer à parler de la ville de Prague.

En l’an 950, le territoire est devenu partie du Saint-Empire romain.

En l’an 1061, avec l’établissement prospère de la ville de Prague, les ducs de Bohème ont décidé d’y installer leur résidence, tandis que Venceslas Ier a fait voir le jour à la Vieille Ville.

En 1257, les conflits avec le peuple allemand ont entrainé la fondation d’une deuxième ville sous le règne d’Otaker II réservée aux Allemands : le « Petit Côté », La Petite Ville ou encore Malá Strana

Avec Charles IV d’Allemagne et Ier de Bohème, Prague est devenue la capitale du Saint-Empire romain. Durant son règne, il a accordé aux nationalistes tchèques, la Troisième Ville : La Nouvelle-Ville, « Nové Město » et l’a relié aux autres cités avec son célèbre pont. Depuis cette époque (1338), il s’agit de la Mairie de la Vielle-Ville.

En 1419, les Guerres des Hussites ont éclaté et le roi Sigismond a envoyé une armée pour reprendre possession de la ville, mais ce fut en vain.

En 1526, Fernand Ier a été élu Roi de Bohème et dès lors, jusqu’en 1918, l’histoire de Prague a été fortement liée à celle d’Autriche et aux Habsbourg.

Suite à la “Défenestration de Prague” – moment durant lequel les Tchèques ont jeté par la fenêtre des envoyés des Habsbourg – Fernand Ier a décidé de transférer la capitale à Vienne en signe de vengeance. Cette défenestration a conduit à la Guerre de Trente Ans, entraînant l’expulsion des seigneurs de Prague.

En 1598, la Quatrième Ville a été fondée : Le Quartier du Château, "Hradčany".

Les XVIIIe et XIXe siècles ont été marqués par une forte croissance économique avec la révolution industrielle qui a attiré de nombreux marchands et nobles de toute l’Europe.  Le sentiment nationaliste des travailleurs tchèques s’est alors accentué et en 1784, Joseph II a unifié les quatre villes.

La Révolution contre l’Autriche - également connue sous le nom de "Printemps des peuples" - a éclaté en 1848, Les Tchèques, comme d’autres peuples de l’empire d’Autriche, se sont révoltés et ont acquis de l’autonomie, qui sera presqu’aussitôt retirée avec le bombardement des troupes impériales à Prague.

Prague au XXe siècle

En 1918, avec l’effondrement de l’Empire austro-hongrois durant la Première Guerre Mondiale, le nouvel état de Tchécoslovaquie a été créé et Prague élue comme capitale.

En mars 1939, Prague a été envahie par l’armée nazie et placée sous protectorat. À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’histoire de la Tchécoslovaquie a repris son cours sous le régime communiste.

En 1968, les Tchèques tentent de transformer le communisme, en introduisant le « Socialisme à visage humain », prôné par Dubček. Cette période de l’histoire a été appelée le Printemps de Prague. Le pouvoir de l’URSS n’acceptant pas cette voie, les troupes du Pacte de Varsovie ont réprimé ce mouvement.

La Révolution de Velours

En 1989, durant la crise soviétique, un mouvement appelé Révolution de Velours a éclaté. Suite à cet événement, la nation a obtenu son indépendance de l’URSS. Dès lors, le 17 novembre est devenu le jour de la fête nationale de la République.

En 1993, après la division de la Tchécoslovaquie en deux états, Prague est restée la capitale de la République tchèque.